Conseils aux parents - La Potion des Lutins

 

 

La diversification alimentaire est une étape importante dans la vie de votre enfant. La diversification est définie comme étant le passage d’une alimentation entièrement lactée, à base de lait maternel ou de lait 1 er âge à d’autres aliments. Elle est nécessaire pour des raisons nutritionnelles mais aussi pour des raisons liées à l’évolution biologique et psychomotrice.

 

En tant que parents, vous vous posez beaucoup de questions, et c’est normal.

Vous voulez donner le meilleur à votre bébé et sa santé est primordiale.

 

La potion des lutins vous accompagne au mieux à travers ce calendrier des découvertes gustatives.

 

 

 

Etape par étape, laissez-vous guider

et faites pour lui de ce moment un vrai plaisir…

 

 

 

Le lait et les produits laitiers
les légumes
les fruits
Les viandes
Les féculents
Les matières grasses

à limiter

le sucre, le miel, le chocolat, les gâteaux/biscuits, les aliments riches en graisse et les fritures 

à éviter

le sel et les boissons sucrées.

L’eau est la seule boisson indispensable

aux repas et en dehors des repas.


téléchargez le calendrier des saisons

les recommandations de

notre diététicienne nutritionniste pédiatrique

L’alimentation des petits enfants requiert une attention très importante sur le plan nutritionnel pour leur croissance mais aussi sur l’éducation du goût en vue d’une alimentation équilibrée future.
Les besoins nutritionnels sont bien définis et les quantités des différents groupes d’aliments doivent être respectées.

 

 

 

Par ailleurs les aliments destinés aux nourrissons doivent répondre à des normes de sécurité sanitaire européennes (bactéries, conservateurs, pesticides, colorants, bisphénol pour les emballages …)


Certes les aliments infantiles industriels proposés sont tous conformes aux normes bactériologiques et chimiques conformément à la législation et leurs compositions sont dans les limites imposées par la réglementation (protéines, lipides, glucides, minéraux et vitamines…).


Même si les industriels recherchent toujours à améliorer les compositions en proposant une diversité de légumes et de fruits, nous retrouvons le plus souvent des mélanges avec un goût uniforme et une couleur identique. La viande ou le poisson est mélangée aux légumes et la texture trop lisse n’est pas très évolutive. Nous savons très bien qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une dentition complète pour mâcher une purée.

 

Il est évident que les préparations industrielles offrent l’avantage de diminuer le temps de préparation et d’assurer la qualité nutritionnelle.

Par contre la différence organoleptique certaine entre les préparations familiales et les préparations industrielles incite à varier les présentations.

Quels sont les points de supériorité de La potion des Lutins :

- Des recettes originales, gourmets, «  maison » adaptées aux besoins nutritionnels avec ajout d’herbes aromatiques pour relever le goût (coriandre, citronnelle cannelle, anis étoilé…). Pour apprendre le goût il est nécessaire de multiplier les expériences et il est important dès le plus jeune âge d’élargir le répertoire alimentaire.

Il est bien évident que toutes les normes imposées à l’industrie sont respectées pour être conforme à la réglementation européenne.

- Des recettes proposées en fonction des saisons (les produits industriels sont disponibles toute l’année). Dans la mesure du possible les produits proviendront de producteurs locaux avec un cahier des charges très strict.

- La texture est évolutive en fonction de l’âge, mixée en début de diversification, elle devient grumeleuse ou moulinée puis en petits morceaux tendres et fondants (type brunoise)
Cette évolution de texture est très importante sur le développement des mâchoires et de la dentition mais également pour éviter que les parents abandonnent trop vite les petits pots industriels à texture trop fluide pour passer à une alimentation pour les plus grands en utilisant des aliments industriels non spécifiques, destinés aux adultes en augmentant par exemple les quantités de protéines animales.

- Les présentations comportent plusieurs couches (viande ou poisson et légumes) ce qui est important pour l’éducation du goût avec la participation du sens de la vue. Il faut rappeler que nos 5 sens contribuent au plaisir de manger.

- Les préparations sont conditionnées dans des jolis pots stérilisés en verre recyclables et 6 repas (déjeuners) sont proposés dans un emballage carton afin de respecter l’équilibre alimentaire.
Il s’agit également d’un outil d’éducation pour les parents.

 


Tous ces arguments contribuent à promouvoir une alimentation équilibrée pour les petits enfants en respectant les besoins nutritionnels et les normes imposées par la législation.

 

 

Elisabeth Favre
Diététicienne nutritionniste pédiatrique.

Bébé et le goût :

Petits articles pour mieux comprendre


 

Le gout et l'odeur

Le bébé connait déjà le gout dans le ventre de sa maman ; mais c'est vous, PARENTS, qui allaient lui permettre de découvrir les plaisirs gustatifs.

 

La découverte du goût se fait bien avant la naissance vers le 4éme mois de vie utérine. Bébé intra-utéro sait déjà différencier le salé, le sucré, les saveurs acides et amères...et tous les bébés du monde ont une préférence marquée pour la saveur sucrée et un dégout pour l'amer.

En revanche, le domaine des odeurs (appelé domaine "olfactif") est le fruit d'un apprentissage.

Dès la naissance il existe de très grandes différences individuelles dans les appréciations olfactives. Le mélange du gout et de l'odorat interagissent, s'influencent et se modifient mutuellement tout au long de la vie.

Chaque enfant va créer son propre répertoire selon son environnement, sa culture et son éducation alimentaire.

 

Le gout va d'ailleurs évoluer dans le temps et l'enfant pourra détester ou refuser des aliments qu'il a auparavant apprécié. Pas de panique, c'est tout à fait normal !

 

 

non c’est pas bon!

L'enfant ne sait pas exprimer une préférence ; donc il divise le monde en 2 : BON ! ou PAS BON ! ; ce qu'il connait et ce qu'il ne connait pas. Il ne faudra jamais le forcer, ne pas compenser par des aliments familiers ("tu ne veux pas des brocolis, pas grave... je te donne des pâtes"). Il faudra lui reproposer ce nouvel aliment un peu plus tard, et il sera sans doute accepté. Courage les parents !

la diversification et le goût étape par étape

La diversification alimentaire est une étape fondamentale pour la découverte du goût et chaque introduction d’aliments nouveaux participe à la création en douceur d’un répertoire alimentaire qui doit être le plus riche possible. L’enfance est la période la plus importante pour développer les habitudes alimentaires tout en permettant aux repas d’être des moments de détente et de découvertes gustatives.

 

entre 0 et 4 mois

A cet âge, le lait (maternel ou infantile) est la seule nourriture idéale pour votre bébé. Si vous allaitez votre enfant, les saveurs passent par votre lait et votre bébé enregistre déjà les gouts et prend des habitudes. Votre lait n'a pas d'ailleurs pas le même gout en début ou en fin de journée. Sa texture et sa composition évolue pour répondre aux besoins de votre enfant. Il perçoit ces différences et s'éveille déjà au gout, juste en buvant du lait !

 

à partir de 6 mois

A partir de 6 mois, le lait maternel (ou infantile) ne suffit plus à couvrir ses besoins physiologiques, d'autre part son organisme est suffisamment mature pour accepter de nouveaux aliments.

Il est donc temps, avec l'accord de votre pédiatre, de commencer la "Diversification alimentaire". C'est à dire à introduire de nouveaux aliments en complément du lait. A cet âge, bébé développe sa vue, le toucher, est attentif aux sons que peuvent faire ses jouets ; et s'intéresse donc vivement aux couleurs qu'il va trouver dans son assiette. Il est important de lui montrer ce que vous lui donnez...une belle purée de carottes orange, des haricots verts !

à partir de 9 mois

A partir de 9 mois, votre bébé apprécie la découverte et continue son exploration du gout ; bien que, très souvent, il n'accepte pas le changement et les nouvelles saveurs que vous lui proposez. C'est tout à fait normal, il suffit d’alterner les saveurs acquises et appréciées et les nouveautés. Les nouveautés seront plus vite acceptées si elles sont régulièrement reproposées. Ne restez jamais sur un échec, votre enfant peut refuser les épinards le lundi et les adorer le vendredi !

 

à partir de 12 mois

A partir de 12 mois, votre enfant est un fin gourmet ...il met tout à sa bouche, même ses jouets, ses doigts et tout ce qui lui passe sous la main ! Le gout est pour lui un sens très plaisant et explicite qu'il met en pratique autant que la vue et le toucher. Le plaisir du gout passe également par l'expérience de l'autonomie. A cet âge, votre bébé aime attraper seul les petits morceaux dans son assiette et les porter à sa bouche. Vous pourrez à ce moment là introduire une nouvelle texture en morceaux qui lui permettra cette activité et le préparera à manger seul comme un grand !

 

 

retrouvez nos conseils détaillés :